Que deviennent-ils ? Quelques années plus tard… Alexandre

Alexandre MANLOW est marié avec Sara (employée par les GBU à mi-temps) et père de Natalina (2 ans). Diplômé de l’IBB en 2013, il a travaillé en tant que pasteur adjoint à l’Eglise protestante évangélique de la Garenne-Colombes en région parisienne. Il est le Secrétaire Général des GBU de Belgique depuis septembre 2015. Il est aussi chargé de cours à l’Institut (Evangile de Marc et Atelier biblique).

Le Maillon : Pourrais-tu expliquer ce que sont les GBU ?

Alexandre : Les Groupes Bibliques Universitaires sont des groupes qui ont pour mission de faire des disciples de Jésus dans le monde estudiantin en Belgique francophone (qui comprend 170.000 étudiants dont la majorité ne connaît pas Jésus). Nés dans les années 1970, les GBU ont été reconnus par l’Etat en tant qu’ASBL en 1983. En tant que mouvement protestant évangélique interdénominationnel, nous sommes au service des Eglises locales en étant une plateforme qui rassemble leurs étudiants qui se retrouvent souvent seuls en semaine, loin de la maison et de leur Eglise locale. Nos deux objectifs sont les suivants :

1. annoncer la bonne nouvelle de Jésus aux étudiants qui ne la connaissent pas encore, et
2. aider les étudiants chrétiens à grandir en tant que disciples de Jésus. Pour en savoir plus, jetez un oeil à notre magazine GBU Info ou à notre page Facebook.

Quelles sont les priorités (les grands axes) de ton ministère ?

Aux GBU, nous sommes convaincus que la Bible est la parole de Dieu dans laquelle il se révèle lui-même (1 Co 2,6-16), par laquelle il sauve les incroyants (1 Th 1,5 ; Rm 10,14-17 ; 1 P 1,23-25), et par laquelle il nous enseigne tout ce que nous avons besoin de savoir afin de parvenir au salut et pour vivre d’une manière qui lui est agréable (2 Tm 3,14‑17 ; 1 P 2,3). Du coup, le ministère des GBU se concentre sur le partage de cette parole auprès des étudiants chrétiens et non chrétiens. Sachant que la devise des GBU est « L’Evangile cru, vécu et promu dans les milieux estudiantins », les axes principaux de notre ministère sont au nombre de trois :

  1. l’évangélisation : nous soutenons les étudiants chrétiens dans la proclamation de l’Evangile de manière fidèle, pertinente et attirante ;
  2. le discipulat : nous encourageons les étudiants chrétiens par la parole afin qu’ils persévèrent dans la foi et dans leur mission de disciples faiseurs de disciples (cf. Mt 28,19-20) ;
  3. la formation : cet axe fait partie des deux autres, mais nous voulons faire un effort conscient pour équiper davantage les étudiants dans le partage de la parole auprès de leurs amis non chrétiens (l’évangélisation et l’apologétique) et de leurs amis chrétiens (p. ex., en apprenant à mener des études bibliques, à mieux interpréter les Ecritures, etc.).
Pourrais-tu évoquer quelques encouragements (sujets de reconnaissance) ?

Ils sont nombreux. En voici quelques exemples :

  1. Nous avons pu voir un bon nombre d’étudiants renforcés dans leurs convictions du salut par la grâce et la foi seules au travers des études bibliques.
  2. Nous avons eu le privilège de voir plusieurs étudiants portés par un nouvel élan pour partager le seul Evangile qui sauve à l’occasion de quelques événements d’évangélisation sur Bruxelles et Louvain-la-Neuve.
  3. Un grand encouragement du début de 2017 était le lancement de notre convention annuelle, HÉRAUTS, qui vise à motiver les étudiants partout en Belgique par l’Evangile pour le proclamer autour d’eux. C’était super de pouvoir accueillir 66 participants et assistants issus de 25 Eglises différentes. Nous espérons pouvoir en accueillir encore plus l’année prochaine.
Pourrais-tu évoquer quelques défis (sujets de prière) ?
  1. En tant que mouvement au service des Eglises locales, je pense que nous ferons toujours face à des pressions de modifier nos objectifs, d’élargir notre mission, de changer nos valeurs et/ou de nous appuyer sur d’autres choses en plus de la parole. Merci de prier que les GBU restent fidèles à notre mission et à nos valeurs – que nous pensons être bibliques – et pour un bon partenariat avec les Eglises locales.
  2. Merci de prier aussi que les responsables des GBU restent fidèles à l’Evangile et qu’ils veillent sur eux-mêmes et sur leur enseignement dans le sens de 1 Timothée 4,16.
  3. Un autre sujet de prière est que nous puissions bientôt trouver un collaborateur afin de pouvoir soutenir plus d’étudiants dans une province de la Wallonie où nous ne sommes pas encore présents.
  4. Enfin, pourriez-vous prier pour la semaine d’évangélisation en mars 2018 ainsi que pour une bonne participation à HÉRAUTS 2018 ?

Merci.