ZOOM sur… Boris

Boris POSPISZYL, 32 ans, est étudiant à temps plein, ayant étudié à l’Institut à raison d’un jour par semaine l’année académique passée. De nationalité belge, il est marié avec Nadia et père de Laël et d’Aaron. Il est engagé dans l’Eglise Protestante Baptiste de Glain (région de Liège).

Le Maillon : Quels sont tes passe-temps préférés ?

Boris : La pratique du triathlon (natation, vélo et course à pied), chipoter1un peu à la mécanique sur mon ancienne auto et surtout faire l’enfant avec mes enfants !

Aurais-tu un verset biblique que tu chéris particulièrement ?

Bien sûr, et même beaucoup, mais s’il faut vraiment en choisir un, ce sera :

Hébreux 2.18 : « En effet, comme il a souffert lui-même lorsqu’il a été tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés. »

Pourquoi ? Parce qu’il m’a ouvert les yeux sur ce que Christ a réellement accompli pour moi !

Quel est ton parcours spirituel ?

Boris : Depuis ma plus petite enfance, j’allais avec mes parents au culte du dimanche matin et à d’autres activités dans une Eglise protestante à Liège. A l’âge de 16 ans, j’ai demandé à me faire baptiser. Le hic, c’est que j’avais seulement réalisé qui est Jésus intellectuellement (dans ma tête) mais pas encore dans mon cœur. C’est seulement dix ans plus tard, et à travers diverses épreuves, que le Seigneur s’est pleinement révélé dans ma vie. Quelle joie de faire partie de ses enfants et de saisir pleinement l’étendue de son sacrifice pour moi… et pour VOUS !

Pourquoi as-tu voulu suivre une formation à l’Institut ?

Depuis ma conversion, je me suis engagé dans plusieurs ministères de mon Eglise locale, mais j’ai sans cesse eu en tête l’idée que je devais servir Dieu davantage. Mais comment et par où commencer ? Sur les conseils de mes frères et sœurs de l’église, j’ai décidé de me former à temps partiel (le mardi) à l’IBB. Pendant le premier semestre, le Seigneur a mis en moi la conviction que pour le servir et proclamer sa parole avec droiture je devais apprendre à le connaître davantage et connaître davantage la profondeur des Ecritures. Et entre autres, c’est pour cela que l’Institut Biblique Belge existe ! Non ? Alors m’y voilà à temps plein.

Quelle image des cours et de la vie de l’Institut donnerais-tu aux lecteurs du Maillon ?

La vie à l’Institut est incomparable, les liens avec les étudiants et avec les professeurs se créent à vitesse grand V. Nous sommes une vraie famille, chacun prend soin de l’autre au maximum. J’apprécie fortement que la priorité des professeurs ne soit pas que j’aie les meilleures notes en cours mais bien que j’aie une meilleure relation avec Christ et qu’elle soit toujours grandissante. Les cours sont dispensés avec rigueur, droiture et surtout dans la prière.

La théorie est indissociable de la pratique et cela transpire dans tous les cours apportés par les différents professeurs.

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Faire la volonté de Dieu !!! Terminer ma première année de cours, puis, Dieu voulant, la deuxième et la troisième. Il est très difficile en tant que disciple de Jésus-Christ de savoir avec exactitude où l’on va. Même si je me sens incapable, je sais qu’avec Dieu tout est possible et je suis ouvert à servir à temps plein pour la mission, pour le pastorat, etc… là où le Seigneur me placera.

Pourrais-tu donner aux lecteurs du Maillon quelques sujets de prière te concernant ?
  1. Que je puisse rester fermement attaché à Christ et à sa parole. Qu’il puisse me donner la paix et la sagesse nécessaires.
  2. Que je sois le papa dont mes enfants ont besoin pour être enseignés dans les voies de Dieu.
  3. Que je puisse avoir davantage confiance que le Seigneur pourvoira aux besoins spirituels et matériels de ma petite famille pour l’année à venir.
  1. En français de France : bricoler, bidouiller