Le Maillon Été-Automne 2013

Editorial

D’après le livret « Histoire spirituelle de la Belgique », « peu de chrétiens sont radicalement différents de leur environnement »1.  Cet écrit met en valeur le coût élevé que représente pour les croyants de notre pays le fait de confesser l’unicité du Christ pour le salut, la crise aiguë que connaît le pays en termes d’éthique sexuelle et la pénurie en termes de responsables d’Eglises.  Si ces caractéristiques ne sont ni nouvelles ni propres à la Belgique, elles nous frappent avec une intensité et une fréquence particulières dans notre contexte. 

Au regard de ces défis, la vision de l’Institut (cf. ci-dessous) est ambitieuse.  Mais elle nous semble dans le droit fil des Ecritures.  Plusieurs articles dans ce numéro du Maillon reflètent la façon dont les priorités de l’Institut visent à relever les défis qui se présentent à nous : la nécessité d’inculquer la bonne doctrine, l’importance d’insister sur les points de repères bibliques pour structurer correctement la vie, l’impératif de maintenir le cap en matière d’évangélisation.  

Malgré les difficultés liées à notre contexte, nous sommes en droit d’être optimistes pour que la vision continue à se réaliser.  Nous sommes grandement encouragés par la qualité de la prédication dans le ministère de récents diplômés, et nous continuons à être frappés par l’accent mis sur l’évangélisation dans ces mêmes ministères.  Durant la semaine d’évangélisation, les étudiants ont œuvré de façon exemplaire, souvent bien en dehors de leur zone de confort.  Les différentes filières de l’Institut (temps plein, temps partiel, cours du samedi, séminaires ponctuels) sont, par la grâce de Dieu, en bonne santé en dépit de la baisse des effectifs dans la première de ces catégories.  Deux ou trois étudiants mûrs en fin de parcours, qui sont aussi des prédicateurs et des évangélistes doués, seront (Dieu voulant) lancés dans le ministère pastoral à l’automne ou peu après.  Et les visiteurs qui viennent à l’Institut continuent d’être frappés par l’atmosphère saine qui y règne (un prédicateur visiteur a récemment fait le commentaire qu’il avait senti que les étudiants aimaient la parole de Dieu).  Nous demeurons plus que jamais conscients du privilège de faire ce travail avec le soutien dans la prière de nombreux lecteurs du Maillon (ce pour quoi nous sommes extrêmement reconnaissants). 

Nous sollicitons vos prières pour un bon cru pour la rentrée d’automne.  Au moment d’écrire ces lignes, les perspectives sont positives : un bon groupe de nouveaux étudiants est prévu – dont trois qui sont déjà passés par des stages poussés dans des Eglises.  Nous nous tournons vers Dieu pour que d’autres se manifestent.  De plus, nous vous soumettons une requête de prière majeure qui concerne un(e) administrateur(trice)-réceptionniste.  C’est avec tristesse que nous vous annonçons le départ de Christiane Gelin à la fin de l’année académique 2012-2013. Elle nous a servis vaillamment durant ces six dernières années et elle a grandement participé à l’atmosphère familiale de l’Institut (qu’elle a d’ailleurs appréciée), mais elle considère que le moment est venu pour elle de prendre sa retraite.  Nous cherchons donc activement quelqu’un pour la remplacer – tâche ardue dans notre contexte où plusieurs des candidats les plus appropriés auraient besoin d’un salaire (Christiane travaillait bénévolement).  Merci à Christiane, et merci encore aux lecteurs du Maillon pour le soutien manifesté sous diverses formes.

James HELY HUTCHINSON Pour le Conseil académique 

  1. D’Ignace DEMAEREL, tr. de l’original en flamand (2008 ?) par Y. DE VOS, www.pray4belgium.be, p. 20.

Vous souhaitez recevoir le Maillon (publication semestrielle) ?

Normalement, nous envoyons cette publication uniquement à l’intérieur de l’Union Européenne.