Le Maillon Printemps 2016

Éditorial

Nous sommes amenés une fois de plus à vous remercier de l’intérêt que vous portez à l’Institut, et nous espérons en particulier que ce magazine, qui paraît deux fois par an, comble bien vos attentes. Le Maillon existe pour vous fortifier dans votre foi, vous équiper dans votre service du Maître, vous tenir au courant des nouvelles de l’Institut, vous informer des services offerts par l’Institut, vous encourager à prier pour la réalisation de la vision de l’Institut, être le « maillon » dans la chaîne assurant une bonne collaboration entre les Églises et l’Institut…

Depuis le numéro du printemps 2013, c’est Rosie Geronazzo qui assure, avec (nous le croyons) un talent considérable reçu du Seigneur, l’infographie de ce magazine. Or, le numéro actuel est son dernier : nous sommes dans la peine de devoir lui dire au revoir – mais c’est pour d’excellentes raisons. Au moment d’écrire ces lignes, Rosie attend un bébé, et, une fois le congé maternité terminé, elle restera aux côtés de son mari Thomas dans le service pastoral à Herstal.

Rosie a une capacité remarquable d’être la bonne personne au bon endroit au bon moment, et cela, bien entendu, par la providence de Dieu. C’est essentiellement elle qui a informatisé notre bibliothèque à partir de 2009 ; et le don de Rosie en tant qu’artiste et en matière de communication s’observe non seulement dans le magazine, mais encore sur notre site web, ainsi que dans nos diverses brochures et publicités. Nous la remercions profondément pour son travail – bénévole – depuis sept ans. Elle nous manquera. Du fait de son départ, nous avons dû chercher une nouvelle équipière ; et, dans sa bonté, Dieu a pourvu à nos besoins… A partir de février, nous accueillerons Louise Taylor qui travaille actuellement en tant qu’administratrice pour une agence missionnaire à Londres et qui est passée par une année de formation à l’Institut en 2008-09. Merci de prier pour le passage de témoin entre Rosie et Louise. Dans un premier temps, Louise ne s’occupera pas du Maillon, mais cette tâche échoira à une bénévole francophone d’outre-Manche, Victoria Jefferies. Nous remercions Dieu pour elle aussi.

Comme par le passé, nous vous invitons à vous rappeler (p.6) la vision de l’école, axée sur l’Évangile. Par la grâce de Dieu, de plus en plus de récents diplômés ou étudiants en 4e année correspondent concrètement à la réalisation de cette vision. Parmi les nouveautés qui sont à noter, nous mentionnons les suivantes :

  •  à Herstal, Thomas Geronazzo, mari de Rosie, est devenu pasteur (après y avoir été pasteur adjoint : nous publions dans ce numéro un article concernant son ministère) ;
  •  en région parisienne, Mardochée Mulwenge assume depuis l’été le poste pastoral de l’Église Action Biblique de Charenton ;
  •  en milieu estudiantin en Belgique, Alexandre Manlow a été nommé au rôle de Secrétaire-Général des GBU francophones – et son épouse Sara engagée à mi-temps au sein du même mouvement ;
  •  à Bruxelles, Johnny Pilgrem démarre (avec une bonne équipe) une implantation à Etterbeek ;
  •  également à Bruxelles, Robbie Bellis a été nommé pasteur assistant de l’Église Protestante Evangélique de Bruxelles- Woluwe. Nous ne cessons de nous le rappeler : si réalisation de la vision il y a, c’est par la grâce de Dieu seule et pour la gloire de Dieu seul.

C’est aussi dans la perspective de la grâce et de la gloire de Dieu que nous constatons que la nouvelle année académique a bien démarré. Nous (en Conseil académique) sommes frappés par la maturité, l’assiduité, le sérieux dont font preuve les étudiants dans les deux cycles en semaine, et la filière du samedi bénéficie d’une bonne « injection » de nouveaux étudiants motivés.

Pour les personnes qui sont moins disponibles pour nous rejoindre régulièrement sur place, nos journées de formation ponctuelles et les « mini-méditations du mercredi », diffusées gratuitement, continuent à remplir un rôle utile en termes d’instruction et d’édification.

Nous comprenons que toutes et tous n’ont pas la possibilité de prier régulièrement pour nous. S’il y a des personnes dans votre Église qui n’ont la possibilité de soutenir l’Institut dans la prière qu’à un seul moment de l’année, sachez que le moment le plus important reste la semaine d’évangélisation – qui aura lieu du 14 au 20 mars 2016. Les Églises avec lesquelles nous collaborerons cette année se trouvent à Cavaillon, près d’Avignon ; à Lagny-sur-Marne, en région parisienne ; à Auvelais, en Wallonie ; et à Etterbeek, un quartier de Bruxelles. Comme par le passé, quelques jours avant le début de cette semaine-là, des sujets de prière relatifs à chaque équipe seront diffusés et accessibles sur notre site Internet.

Que Dieu se serve de ce numéro du Maillon pour vous fortifier, équiper, informer… et vous associer à l’oeuvre de l’Institut.

James HELY HUTCHINSON Pour le Conseil académique

EnregistrerEnregistrer

Vous souhaitez recevoir le Maillon (publication semestrielle) ?

Normalement, nous envoyons cette publication uniquement à l’intérieur de l’Union Européenne.