Le Serviteur qui meurt (Es 53.7-9)

Le Serviteur qui meurt (Es 53.7-9)

Le Serviteur qui meurt (Ésaïe 53.7-9).

Maltraité, affligé, il n’a pas ouvert la bouche ; semblable au mouton qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche. Il a été pris par la violence et le jugement ; dans sa génération, qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, à cause des transgressions de mon peuple, du fléau qui l’avait atteint ? On a mis sa tombe parmi celles des méchants, son sépulcre avec celui du riche, bien qu’il n’ait pas commis de violence et qu’il n’y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.  (NBS)

Cette mini-méditation fait partie d’une série de 5 méditations sur le Serviteur du Seigneur (Ésaïe 52-53).
Vous pouvez retrouvez toute la série sur notre chaine Youtube.