Que deviennent-ils ? Quelques années plus tard… Mardochée

Mardochée MULWENGE est marié avec Marie et père de trois enfants. Il a commencé à travailler pour l’Eglise Evangélique Action Biblique de Paris lors de son stage de quatrième année à l’Institut (2015), et il assume le rôle de pasteur de cette communauté depuis lors. La rédaction du Maillon lui pose un certain nombre de questions destinées à permettre aux lecteurs de mieux comprendre son contexte de ministère et de prier pour lui…

Le Maillon : Quel est le profil de l’Eglise ?

Mardochée : Nous avons en moyenne une soixantaine de personnes qui fréquentent nos rassemblements du dimanche matin. Toutes les tranches d’âges, ainsi que plusieurs origines et nationalités sont représentées. Une trentaine de personnes sont inscrites comme membres officiels.

Quelles sont les priorités (les grands axes) de ton ministère ?

Elles s’articulent autour de cinq principes.

  1. La prédication de la parole de Dieu est au coeur de mon ministère, car c’est par la parole que le Seigneur bâtit son Église. La parole de Dieu est suffisante en elle-même pour sauver des âmes en les régénérant, pour les nourrir et les amener à la croissance et à la maturité spirituelle. Je suis convaincu de la pertinence et de la suffisance des Écritures pour l’enseignement, l’instruction, l’édification et la formation des disciples de Jésus-Christ à l’Église de Charenton. Je reste convaincu que sans une bonne prédication centrée sur les Écritures, sur le Christ, l’Église de Dieu à Charenton ne sera pas en bonne santé spirituelle : elle sera en manque d’une vie de sanctification et d’une bonne discipline de vie d’Église à la gloire de Dieu.
  2. Je reste à genoux devant le Seigneur pour exprimer ma dépendance totale à son égard. Mon ministère de la parole marche de pair avec la prière fervente pour le salut des âmes, la sanctification des croyants et la manifestation de la gloire de Dieu à Charenton.
  3. A travers la prière, je veux cultiver la patience pour permettre au Seigneur d’agir en son temps et comme il le veut en vue de transformer le caractère de chacun à l’image de Jésus-Christ. Je dois être convaincu de mon incapacité à changer le coeur de qui que ce soit : c’est la prérogative de Dieu !
  4. En prêchant la parole de Dieu à Charenton, je dois être convaincu des obstacles, épreuves et oppositions auxquels je pourrais faire face ; et face à ces écueils, je ne devrais pas céder au découragement, mais faire preuve de persévérance en comptant sur la puissance de Dieu et sur sa grâce exprimées au travers de sa parole pour croire à la transformation de mon propre caractère et celui de ceux auprès de qui j’exerce le renoncer aux résultats et laisser cela entre les bonnes mains du Seigneur. Car c’est lui qui ajoute à l’Eglise les personnes qu’il sauve.
  5. Mon devoir est de cultiver une proximité avec les fidèles en vue d’apprendre à vivre et à manifester l’amour tout en cultivant une bonne communion fraternelle à la gloire de Dieu. Je veux garder à l’esprit que je n’ai pas d’autre dette que celle d’aimer et de servir l’Église de Dieu à Charenton, et cela même au milieu de l’adversité et de l’opposition. Mon désir pour l’Église locale à Charenton est de voir un peuple assoiffé de Dieu et de sa parole, qui vit et témoigne de l’Évangile dans son quotidien, et qui est préoccupé par le règne et la gloire de Dieu dans sa vie.
Pourrais-tu évoquer quelques encouragements (sujets de reconnaissance) ?

En dépit de mon apprentissage dans le ministère pastoral, de mes faiblesses et des épreuves liées au ministère, je suis encouragé par la grâce et la fidélité de notre grand Dieu.

  1. Je suis reconnaissant au Seigneur pour les frères et soeurs de l’Eglise de Charenton qui, depuis notre arrivée, n’ont cessé de nous témoigner de l’amour, de la confiance et tant de marques d’affection.
  2. Je rends grâce à Dieu pour le témoignage récemment reçu d’un frère et d’une soeur concernant le fait que les prédications leur permettent de mieux comprendre la Bible et les motivent à rester dans l’Eglise.
  3. Je rends gloire à Dieu pour sa miséricorde et son assistance à mon égard lorsque je fais des visites. Je pense à une personne malade qui m’a fortement encouragé dans mon ministère durant une récente visite.
  4. J’exprime toute ma reconnaissance à notre Seigneur pour la mobilisation de l’Eglise de Charenton lors de la soirée organisée en faveur des migrants pour leur témoigner de l’amour par la proclamation de l’Evangile et des dons de biens de première nécessité. Cette soirée a encouragé et motivé la foi de plusieurs membres de notre Eglise locale.
Pourrais-tu évoquer quelques défis (sujets de prière) ?

Le défi pour nous, c’est

  1. d’abord, de voir les Charentonnais se tourner vers Dieu par le témoignage de l’Eglise locale ;
  2. ensuite, de voir nos jeunes connaître profondément Christ, l’aimer par-dessus tout, le servir avec zèle au sein de l’Eglise locale et vivre pour sa gloire dans chaque aspect de leur vie ;
  3. enfin, de préparer une relève en formant des serviteurs fidèles en vue de l’édification de l’Eglise locale et pour la gloire de Dieu.