Retours sur le séminaire : Théologie et pratique du mariage

Alexandre, marié à Wijneke depuis 8 ans, de l’Eglise Emmanuel Etterbeek.

Mon épouse et moi avons été véritablement encouragés sur divers plans par ce séminaire. Cependant, ce qui nous a le plus réconfortés, c’est la partie intitulée « Exercice en couples », qui consiste à réfléchir sur les questions relatives « à notre rapprochement sur le plan spirituel, à notre amitié, à nos relations conjugales et enfin en quoi le mariage pour nous est-il une bénédiction ». Même si nous avons l’habitude de pouvoir échanger en vue de prier ensemble pour nos besoins, nous avons trouvé très utile et très enrichissante cette séance pratique.

De plus, ce qui nous a émerveillé et ce que nous avons gardé comme enseignement au sujet de la théologie du mariage, c’est de ne pas mettre « l’amour de notre amour » au dessus de celui de Dieu. Mais c’est en reconnaissant la suprématie de l’amour divin et la Justification que nous avons en Christ que nous saurons, en tant que couple, mieux nous aimer et nous pardonner mutuellement.

En outre, une autre chose que nous avons retenue en ce qui concerne la pratique du mariage, est que « le mariage n’est pas le but de la vie ». Cependant dans cette union comme nous l’ont révélé les orateurs : « Le mari donne tout pour le Seigneur et l’épouse l’aide ». Aussi faut-il noter que l’harmonie au sein du couple nécessite l’effort du mari et de la femme.

J’ai souvent participé aux séminaires organisés par l’Institut Biblique de Bruxelles (I.B.B). Chaque fois que j’y vais, je découvre quelque chose de nouveau qui m’édifie et m’encourage dans ma foi et ma marche chrétienne. Ainsi j’exhorte d’autres personnes à y prendre part.

Salomé de l’Eglise Centre Evangélique, Vie Nouvelle, de Ransart

Mes attentes quant à ce séminaire étaient des éclaircissements, des pistes théoriques venant de la Bible elle-même, ainsi que des pistes pratiques. Le but est de pouvoir retransmettre à mon tour cet enseignement à d’autres, mais également pour être moi-même au clair sur la vision biblique.

Ce qui m’a beaucoup encouragé était de voir les nombreux couples présents, qui de plus, avaient toujours la volonté d’agir dans leur couple de manière fidèle à la parole.

Ce que je retiendrai à propos de la théologie du mariage, c’est le fait que le mariage est l’image de l’union entre Christ et l’Eglise. J’ai beau le savoir, le redécouvrir en détails dans l’Ecriture m’a marquée.

Ce que je vais retenir le plus à propos de la pratique dans le mariage, c’est d’avoir découvert à quel point le mariage a pour but de sanctifier chacun des conjoints et de les amener à un réel amour, c’est-à-dire uniquement pour le bien de l’autre, et cela à l’image de ce que Christ a fait pour son Eglise.

Cela peut paraitre contradictoire, mais suite à ce séminaire j’aimerais vraiment approfondir la question du célibat. Par ce séminaire, ma vision sur le mariage chrétien est bien claire, et donc avoir une vision claire à propos du célibat me semble nécessaire afin de pouvoir encourager et exhorter tant les personnes mariées que les célibataires.

Christine, mariée à Michaël depuis 18 ans, de l’Eglise Baptiste de Glain (Liège)

Nous avons participé à ce séminaire pour pouvoir apprendre et progresser pour glorifier Dieu au travers de notre mariage, malgré nos faiblesses à chacun…

Ce qui nous a le plus encouragé au cours de la journée était le fait de pouvoir relever toute une panoplie de difficultés possibles (et réelles) au sein de notre couple, de voir que d’autres chrétiens pouvaient vivre la même chose mais de trouver dans la Parole comment les surmonter, grâce à Dieu.

Une chose que nous avons apprise et que nous retenons au sujet de la théologie du mariage est, qu’à l’image de la relation de Christ avec l’Eglise, notre mariage doit être rempli de grâce.

Se rappeler de son propre besoin de grâce permet de ne pas exiger de l’autre ce dont on n’est pas capable soi-même, de ne pas compter sur ses propres forces mais sur Christ, de donner de l’amour que nous puisons dans notre relation avec Dieu.

Un principe que nous avons appris et que nous souhaitons appliquer dans notre mariage dans la pratique est celui-ci : « 100 pour 0 » ( je dois me donner à 100% pour mon conjoint même si je reçois 0%), à l’image de Jésus!

Lors des séminaires de l’IBB, l’enseignement donné est de qualité, même si c’est assez condensé, il y a toujours la possibilité de se replonger sur le sujet chez soi.

A l’issue de ce séminaire, et parce que c’est un sujet qui nous préoccupe et nous occupe particulièrement, je (Christine) me suis rendue compte qu’il existe peu de réflexions sur l’éducation des enfants à la lumière de la Parole. C’est pourtant tellement important.

Peut-être une idée pour une prochaine organisation ?