Zoom sur… Jonathan

Jonathan FORSTER, Français, est marié avec Jessica, Américaine, et termine sa première année à temps plein. Ils sont impliqués dans l’Eglise Emmanuel Etterbeek à Bruxelles. Originaire de la région parisienne, Jonathan a déménagé à Londres pour travailler en tant que consultant pour le ferroviaire. Il y est ensuite passé par une période de formation et de service pastoraux avant de revenir en Europe francophone. Il répond à quelques questions permettant au lectorat du Maillon de faire sa connaissance et de prier pour lui.

Le Maillon : Quels sont tes passe-temps préférés ?

Jonathan : J’aime beaucoup faire du sport, en particulier monter des côtes pavées en vélo (c’est d’ailleurs la raison principale qui nous a fait déménager en Belgique – c’est une blague, bien sûr !) et courir ! Et vu que ça creuse bien l’appétit tout ça, j’aime aussi beaucoup faire la cuisine (en particulier tout ce qui a à voir avec le pain ou la pizza) ! Mais mon passe-temps préféré est probablement de passer du temps avec ma femme à voyager, regarder des films ou cuisiner ensemble !

Le Maillon : Aurais-tu un verset biblique que tu chéris particulièrement ?

Jonathan : Je pense que je dirais Matthieu 25.21 où le maître (Jésus) dit au serviteur qui a fait fructifier ce qu’il lui avait donné « Bien, bon et fidèle serviteur, (…) entre dans la joie de ton maître ». C’est cette image qui me fait me lever chaque matin et me motive à utiliser chaque seconde de ma vie (à l’IBB, mais aussi à la maison, ou quand je me repose) pour son service, pour sa gloire, jusqu’au jour où je pourrai entrer dans son repos, en sa présence !

Le Maillon : Quel est ton parcours spirituel ?

Jonathan : J’ai grandi dans une famille chrétienne et je suis énormément reconnaissant à Dieu pour le don de parents qui m’ont donné goût à l’écoute de Dieu dans la Bible dès mon plus jeune âge. C’est au milieu de l’adolescence que j’ai mis ma confiance en lui et que j’ai demandé le baptême. Mais c’est plus tard, au milieu de la vingtaine, qu’à travers l’enseignement de pasteurs, d’animateurs d’ateliers bibliques ou de simples chrétiens, le Saint- Esprit m’a ouvert les yeux à la cohérence et à la pertinence du message de toute la Bible, non seulement pour moi mais aussi pour chaque être humain.

Le Maillon : Pourquoi as-tu voulu suivre une formation à l’Institut ?

Jonathan : Une première raison est que les quelques années de ministère que j’ai effectuées avant l’IBB m’ont montré le besoin de me former pour être le plus utile possible au ministère de sa Parole. Je souhaite m’y consacrer dans le futur, et donc une bonne et solide formation est essentielle ! J’ai aussi une deuxième raison plus subjective : c’est exactement ce que je choisirais de faire aujourd’hui si j’avais le choix ! Je n’arrive toujours pas à croire le privilège que j’ai de pouvoir en apprendre plus sur Dieu chaque jour et de voir la manière dont cela fait grandir ma foi et mon amour pour Dieu !

Le Maillon : Quelle image des cours et de la vie de l’Institut donnerais-tu aux lecteurs du Maillon ?

Jonathan : Je pense que ce qui m’a le plus marqué dans les premières semaines de cours a été l’attitude des professeurs à notre égard : ils nous poussent pour être rigoureux dans les études, bien sûr, mais leur première priorité est notre foi personnelle. Je me souviendrai toujours de cette prière du professeur d’hébreu, qui avant une interrogation un peu stressante, nous avait rappelé que nos résultats académiques ne sont pas ce qui nous rend acceptables devant Dieu mais la mort de Jésus pour nous.

Le Maillon : Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Jonathan : Notre désir est de servir l’Eglise en Europe Francophone. J’aime étudier la Bible et l’enseigner, Dieu voulant j’espère pouvoir donc servir en tant que pasteur dans un avenir proche !

Le Maillon : Pourrais-tu donner aux lecteurs du Maillon quelques sujets de prière te concernant ?

Jonathan : Oui, merci beaucoup de prier pour moi/nous. Nous avons des soucis administratifs en ce moment, merci de prier pour de la confiance et de la patience. Dieu est souverain, nous voulons donc avoir la bonne attitude dans cette épreuve. Merci aussi de prier pour la formation au service pastoral pour moi à l’IBB et pour nous en tant que couple. Que l’on puisse bien utiliser ces années pour ensemble grandir dans notre dépendance de Dieu, affermir nos convictions, préciser nos projets et bien tout lui remettre dans la prière.