Le Maillon Hiver-Printemps 2021

Éditorial
Une rentrée encourageante (en présentiel)

Au moment d’écrire ces lignes, toutes nos activités ont lieu « en distanciel », crise sanitaire oblige. Si nous souffrons du manque de possibilité de nous réunir physiquement, c’est normal. N’est-ce pas intéressant que dans les deux livres les plus courts de la Bible, l’auteur précise qu’il a beaucoup à écrire ? A la fin de sa deuxième et de sa troisième lettre, Jean explique qu’il préfère ne pas écrire davantage mais parler de vive voix – littéralement « bouche à bouche » (2 Jn 12 ; 3 Jn 14). Cette dernière expression n’est guère « Covid correcte » !

Si vous avez prié pour notre rentrée, nous vous remercions vivement. Nous rendons grâce à Dieu pour un premier semestre qui s’est déroulé de façon encourageante, y compris six semaines « en
présentiel » (dont notre journée de prière et une partie de notre week-end de retraite).

Le nouveau cru en premier cycle est plus grand que celui de l’an dernier et est étoffé considérablement pour certaines séries de cours par un grand contingent d’étudiants à temps partiel. Parmi les nouveaux étudiants à temps plein figurent quelques-uns qui, par la grâce de Dieu, ont déjà fait leurs preuves dans le ministère pastoral.

Le second cycle est légèrement plus petit que l’an dernier. Quatre étudiants en quatrième année viennent de commencer leur stage pastoral, et un récent diplômé rentre normalement au Togo pour y redémarrer son ministère (nous vous renvoyons à la carte, disponible sur notre site web, qui montre les lieux de service des ouvriers à temps plein).

Plusieurs nouvelles personnes s’ajoutent aux bancs du cursus intégral de la filière du samedi. Nous reconnaissons le privilège que cela représente de participer à la formation de tant de frères et sœurs, mûrs et assoiffés de la parole, dans les différentes filières.

En matière de personnel, Rosie Geronazzo s’occupe dorénavant des contenus numériques et de la communication (merci de consulter l’article la concernant) ; nous remercions à nouveau son prédécesseur, Séphora Adéquin, pour la mise à disposition, de façon très appréciable, de ses talents. Le président du Conseil d’administration, Fabrice Dubus, habite en région lyonnaise et travaille dorénavant pour les Editions Clé, mais il reste en contact régulier avec nous.

Merci de prier afin que la formation soit convenablement assurée dans les circonstances difficiles que représente ce stade de la pandémie, y compris pour ce qui est du suivi pastoral.

Nous espérons que vous trouverez utiles les articles de ce numéro : qu’ils puissent éclairer, édifier et équiper pour le ministère de l’Evangile.

James HELY HUTCHINSON
Pour le Conseil académique et pastoral

Vous souhaitez recevoir le Maillon (publication semestrielle) ?

Normalement, nous envoyons cette publication uniquement à l’intérieur de l’Union Européenne.