Dieu et le débat transgenre (A. WALKER)

Andrew T. WALKER, Dieu et le débat transgenre, tr. de l’anglais (God and the Transgender Debate, 2017), BLF, Marpent, 2021 (à paraître en 2021).

La question du genre n’est pas facile à aborder, et pourtant nous ne pouvons pas l’éviter. A la recherche d’un livre à lire sur le sujet, je suis tombé sur Dieu et le débat transgenre, de Andrew T. Walker1. Ce livre m’a été très utile pour m’aider dans mes réflexions. J’ai envie de dire que c’est le meilleur livre que j’ai lu sur le sujet – mais c’est aussi le seul ! Voici donc plutôt plusieurs raisons pour lesquelles j’ai vraiment apprécié ce livre.

Premièrement, parce qu’il concerne un sujet d’actualité crucial à aborder. Il n’est pas possible de suivre les infos, d’être sur les réseaux sociaux ou de vivre dans ce monde sans être confronté, d’une manière ou d’une autre, à la question du genre. Et ce qui en fait un sujet si crucial à aborder, c’est que l’enseignement de la société sur le genre est en contradiction directe avec ce que la Bible enseigne. Bien plus, le courant ambiant concernant le genre et la sexualité fait passer la Bible pour un livre dépassé et arriéré. En tant que chrétiens, nous devons nous attendre à ce que cette tension grandisse dans les années à venir, et que ce sujet devienne un véritable cheval de bataille pour nos Eglises. C’est pour cela que je veux être équipé, et lire dès maintenant des bons livres sur ce sujet, comme celui-ci.

Deuxièmement, parce que l’auteur sait de quoi il parle. Andrew T. Walker est professeur d’éthique au Southern Baptist Theological Seminary, et engagé à divers niveaux dans le domaine académique pour produire des ressources sur l’éthique chrétienne. Son livre montre qu’il a effectué des recherches sérieuses sur la question du transgenre, et qu’il est compétent pour écrire sur le sujet. 

Troisièmement, parce que l’auteur présente les convictions bibliques que les chrétiens devraient avoir sans compromis. Il n’a pas peur d’affirmer ce que la Bible enseigne, même si cela va totalement à contre-courant de l’opinion majoritaire. Il ne se contente pas seulement d’affirmer ce que la Bible dit, mais aussi de l’expliquer, en montrant pourquoi la vision biblique des choses, en plus d’être vraie, est bien meilleure et bien plus désirable. Son rejet du compromis va d’ailleurs dans les deux sens : il n’hésite pas à dénoncer les erreurs des chrétiens, dans l’histoire ou aujourd’hui, sur le sujet du genre et de la sexualité. Il fait également preuve d’une certaine prudence quand il s’agit de « zones grises », comme c’est parfois le cas dans le domaine de l’éthique, et que la Bible ne se prononce pas directement sur la question.

Quatrièmement, parce que l’auteur a une approche pastorale et empreinte de compassion. Il reconnaît la souffrance réelle de ceux qui luttent avec ces questions, et il désire sincèrement les aider. Alors que la question du genre donne trop souvent lieu à des réactions hostiles, voire empreintes de haine chez les chrétiens (et en premier lieu dans mon propre cœur), ce livre est une leçon précieuse pour nous. Par son exemple, Walker nous montre l’importance de passer du temps à écouter et à aimer ceux qui souffrent, même si nous sommes en désaccord avec eux. 

Cinquièmement, parce que le but ultime de l’auteur est de présenter l’Evangile à ceux qui luttent avec ces questions. Andrew T. Walker est au clair sur le besoin profond de chaque être humain : celui d’être réconcilié avec Dieu, au travers de l’œuvre de Jésus-Christ. Il est conscient qu’il n’y a pas de réelle transformation éthique sans une compréhension personnelle de l’Evangile. Il écrit donc ce livre, non seulement pour nous aider à être au clair sur la question du genre, mais aussi pour nous motiver à partager l’Evangile à tous, sans distinction.

Pour toutes ces raisons, je vous recommande vivement la lecture de ce livre2. Il est vrai que la question du genre est inévitable et difficile. Cela peut nous faire peur : comment maintenir la vérité biblique dans un monde qui devient si hostile ? Un tel livre est là pour nous équiper dans cette tâche — et pour nous rappeler que ce que Dieu dit est toujours aussi vrai et aussi bon pour chaque être humain, quel qu’il soit.

  1. J’ai lu la version en anglais, n’ayant pas accès au livre traduit en français.
  2. Certains éléments pourront paraître assez évident pour le chrétien bien affermi (par exemple les chapitres 5 et 6). Cependant, le rappel de ces bases et les conclusions que l’auteur en tire restent utiles. Je recommande également de ne pas lire juste quelques chapitres éparpillés, mais l’ensemble successivement, car l’auteur construit peu à peu sa réflexion au fil des chapitres.